Communautés de pratique

Lundi 19 septembre 1 19 /09 /Sep 00:00
Ca y est, vous y êtes... le moment est venu de lancer la communauté de pratique. Voici la check list -  issue en partie des travaux du Cefrio -  des principaux travaux à réaliser pour lancer efficacement sa communauté de pratique :

1 - Faire ressortir et identifier le problème managérial important qui justifie la création de la COP.
2 - Réfléchir à l'organisation idéale de la communauté en tenant compte d'une part de l'infrastructure existante et d'autre part des contraintes organisationnelle et d'informatisation de la communauté.
3 - Définir les rôles clés pour le bon fonctionnement  de la COP et vérifier à nouveau auprès des principaux intéressés leur implication réelle dans le projet.
4 - Définir une stratégie de recrutement des futurs membres.
5 - Rassembler, mettre à jour, créer et obtenir les ressources (ressources documentaires et logicielles) nécessaires pour permettre à la communauté de pratique de fonctionner de manière collaborative.
6 - Définir un plan de communication qui ciblera d'une part les futurs membres de la communauté et d'autre part les principaux "prescripteurs" et "facilitateurs" qui permettront de lever les principaux freins au développement de la COP.
7 - Définir les règles et les usages de la communautés (règles de fonctionnements, missions, thématiques / sous-thèmatiques, droits d'accès, usages des outils, etc.)
8 - Définir et préparer l'événement de lancement de la communauté de pratique.


Par Max Dorane - Publié dans : Communautés de pratique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 30 juin 4 30 /06 /Juin 00:00
L'idéal lorsque l'on intègre une communauté de pratique et de pouvoir tour à tour s'approprier un rôle différent. Cela permet d'impliquer davantage les acteurs dans le "bon" fonctionnement de la communauté de pratique. Cependant dans les faits, c'est plus compliqué car on ne s'improvise pas animateur, formateur, recruteur, ou gestionnaire du jour au lendemain.

Je vous propose de faire le point sur les rôles qui interagissent dans une communauté de pratique. Cependant, en fonction de l'importance de la communauté de pratique, on aura besoin de rôles distincts alors dans une communauté de pratique de moindre importance un même individu regroupera plusieurs fonctions. Ex. : un animateur pourra également cumuler les fonctions d'animateur et de modérateur et parfois d'animateur et de gestionnaire.

Quels rôles trouve t-on dans les communautés de pratique ?:
[] l'animateur : relance les débats, met en relation les membres, émet des propositions au groupe
[] le parrain : représentant de la communauté de pratique à l'extérieur
[] le sponsor : soutient stratégiquement la communauté et son intégration dans l'organisation
[] le gestionnaire (support) : gère l'outil ou la plate-forme, maintenance du contenu et classement,
[] le formateur : aide les membres dans l'utilisation des outils logiciels et dans les pratiques usuelles
[] l'administrateur : paramètre l'outil logiciel ou la plate-forme communautaire selon les besoins des membres, suit la maintenance technique de l'outil et organise son fonctionnement au quotidien
[] le contributeur : produit du contenu, échange avec les autres membres, participe à la réflexion collective
[] le coach : soutient l'animateur dans sa démarche d'animation. Apporte son aide et son soutient à la communauté
[] l'expert : aide à la réflexion collective, apporte du contenu à forte valeur ajoutée, enrichi les contenu existants et les débats.
[] le modérateur : motive les membres et anime les débats. Calme les esprits et relance les débats quand cela est nécessaire

[ En savoir plus ]


Par Max Dorane - Publié dans : Communautés de pratique
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Jeudi 30 juin 4 30 /06 /Juin 00:00


Il semble important que le choix sur la forme et la structure de la communauté de pratique contribue au succès ou non de la communauté de pratique.

L’environnement organisationnel dans lequel les communautés de pratique évoluent, le choix du sujet et le support dont elles bénéficient sont susceptibles de favoriser, ou au contraire de limiter, le succès des communautés.

L’animation est quant à elle un facteur déterminant le succès d’une communauté de pratique. Nous y reviendrons lors d'un prochain billet.

De même que la participation et la reconnaissance des membres (individuelle et collective) sont des éléments structurants de la communauté de pratique et déterminant pour son succès.

Le niveau d’engagement des membres et l’expérience préalable d'avoir déjà travailler en collaboration sont des éléments à prendre en compte dans le succès d’une communauté de pratique. Le temps alloué à contribuer aux travaux et aux objectifs de la communauté de pratique, alors que ceux-ci interviennent en supplément de l’activité principale des membres est un élément important qui permet de prendre le pouls de l’activité de la communauté de pratique. L’expérience préalable facilitera les premiers pas de la communauté de pratique et les interactions entre membres, et à contrario limiteront les manipulations maladroites et non productives. Mais avec un bon support, une bonne préparation et une animation dynamique, on arrive à palier ces difficultés.


Le volontarisme – clé d’entrée dans la COP – permet également de montrer son intérêt aux travaux de la COP et de s’imposer – gentiment - à y contribuer. Les COP qui n’ont pas instauré de barrière à l’entrée subissent après coup les conséquences de leur choix. Aujourd’hui de nombreux curieux, contributeurs passifs, voire de nombreux pilleurs qui parfois participent, mais généralement récupèrent le travail de la communauté pour leur profit personnel sans jamais rien partager ou presque.

[ en savoir plus ]



Par Max Dorane - Publié dans : Communautés de pratique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 22 mai 7 22 /05 /Mai 00:00
Voici un schéma des caractéristiques des communautés de pratique. Pour plus de détail vous avez 2 possibilités :






Par Max Dorane - Publié dans : Communautés de pratique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 22 mai 7 22 /05 /Mai 00:00
Les caractéristiques structurantes d'une communauté de pratique peuvent se définir selon les critères suivants :

Critères structurants d'une Communauté de pratique
Explications
Code commun / langage commun
On appartient généralement à une communauté lorsque l'on adopte le même code et que l'on parle le même langage.
Processus d'intégration
Le processus par lequel un nouveau venu dans le groupe devient graduellement un membre établi de la communauté de pratique est basé sur une forme d'apprentissage. Même si un nouveau venu possède déjà un degré de connaissance du domaine, il y a des caractéristiques spécifiques au groupe que le nouveau venu devra apprendre pendant qu'il contribue au sein de la communauté de pratique.
Fluidité et régénération
C'est comment la communauté de pratique va permettre l'intégration des nouveaux membres et facilité le départ des "anciens membres contributeurs".C'est aussi comment la communauté de pratique va se régénérer pour assurer ses actions et préserver la connaissance collective.
Evolution
Une communauté doit son existence même à l'évolution parce qu'elle s'est développée au fil du temps, qu'elle s'est transformée en une communauté de pratique en raison de ses rapports entre membres et avec l'organisation qu'il l'héberge, en fonction de la motivation et en fonction de la nature même de la collaboration du groupe.
Relations
Les rapports entre membres et les interactions qu'elles suscitent représentent la raison d'être d'une communauté de pratique. Les rapports qui se développement entre les membres sont capitaux et contribuent au développement de la confiance et de l'identité.
Identité de la communauté
La motivation interne et le développements des relations du groupe contribuent à un sentiment d'appartenance, voire à créer une identité. les membres vont souvent jusqu'à donner un nom à la communauté.
Narration
Le récit des expériences dans leur contexte prend la forme d'histoires et, est repris par les animateurs comme moyen clé pour partager la connaissance aux autres membres de la communauté de pratique.
Dynamique de création des connaissances
La notion de dynamisme est liée à la (re)distribution sociale de la connaissance à travers le groupe. Les membres apprendront des choses différentes et à des rythmes différents.
Réseau informel
C'est souvent le cas dans une communauté, il n'y a aucune hiérarchie et le groupe n'a pas d'obligation de livrables. Le groupe jongle avec des orientations informelles qu'il s'est lui même imposé.
Non officiel / volontaire
D'une part, l'entreprise ignore souvent la manière dont ses collaborateurs travaillent et collaborent. Dans beaucoup de cas une communauté de pratique n'est pas formellement créée par une organisation. D'autre part, on constate que l'adhésion est volontaire parce que la communauté est officieuse. Ceci n'exclut pas l'adhésion volontaire d'un groupe ou d'une équipe officielle ;-)
Métier similaire
Dans beaucoup de cas une communauté de pratique sera formée autour d'un métier particulier, dont le travail du groupe sera axé sur la pratique de ce métier.


Fichier pdf / version imprimable
Par Max Dorane - Publié dans : Communautés de pratique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Recherche

Bienvenue

Bienvenue sur [ CASPEEX ]

Ce blog traite de 4 domaines liés aux NTIC que sont le e-management, les communautés de pratique, la gestion des connaissances et la convergence des medias et du contenu. Il s'agit d'une démarche de profesionnalisation qui vise à constituer au fil de l'eau un référentiel commun pour tout e-manager du savoir.

Un conseil, lisez surtout les commentaires qui détaillent chacun de mes points de vue et n'hésitez pasà me faire part de vos remarques.

Max Dorane.


 

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

W3C

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés